Découverte

Administration

Politique

Vie locale

Historique suite

Dès 1879, une partie des bâtiments de la Fabrique-Neuve était déjà occupée par une fabrique de câbles électriques (Société d'exploitation des câbles électriques, système Berthoud-Borel), qui devint rapidement la principale industrie de la Commune et dont les produits exportés font connaître le nom de Cortaillod dans de nombreux pays du monde.

Avant de développer sur une partie de son territoire de l'industrie, la Commune de Cortaillod a été une commune agricole (paysans-pêcheurs, vignerons-pêcheurs) et aujourd'hui encore, par l'importance de son vignoble et l'excellence de ses vins, elle est célèbre à la ronde. Ses rouges entre autres, classés parmi les tout grands vins de Suisse, ont du corps et un bouquet très fin, ils sont francs de goût, leur robe est claire, d'un rubis transparent et ils se conservent bien. On les connaît sous le nom de «Vin du diable». L'histoire nous apprend en effet qu'en 1806 le général Oudinot dîna avec son état-major chez le colonel Vouga. On mangea beaucoup et on but davantage encore en l'honneur de la France et de son empereur. Au moment du départ, un officier voulant monter en selle passa outre et tomba sur le sol. En se relevant, il aurait dit : «C'est un vin du Diable, ce vin du colonel.» Le mot fut retenu, appliqué au cru et resta légendaire. Mais si le rouge de Cortaillod est particulièrement réputé, son blanc, son Oeil-de-Perdrix et ses spécialités n'en sont pas moins fameux et recherchés.

En 1831 déjà, les habitants de Cortaillod (appelés «Carcoies», sobriquet dû à l'abondance autrefois de hannetons dans le village) choisirent sans hésiter le parti d'Alphonse Bourquin et des Républicains et ils connurent alors la répression brutale des troupes royalistes. Lors de la Révolution du 1er mars 1848, quelques citoyens de Cortaillod, mais avec l'appui moral de la majorité de la population, envoyèrent aussitôt une déclaration d'adhésion au gouvernement provisoire de Neuchâtel. Lors des événements de 1856, la Commune de Cortaillod fournit à elle seule un contingent de 136 hommes pour défendre la cause républicaine. Chaque année encore, la veille de 1er mars, la population de Cortaillod célèbre l'anniversaire de la Révolution de 1848.

Longtemps, la Commune ne disposa que de trois puits publics munis de pompes et d'abris, près du Temple, à la rue des Courtils et à la rue des Coteaux. En 1747, un fontainier amena l'eau d'une source pour deux bassins placés au village et c'est de 1900 que date l'installation de l'eau sous pression. La lumière électrique a été installée dès 1908. En 1750, la Mairie de Cortaillod comptait 521 habitants; en 1900, 1304 personnes étaient recensées et la population augmenta peu à peu pour atteindre le nombre de 1700 en 1962, A partir de cette date, le village connut les effets du «boom» économique et de nombreux terrains agricoles et viticoles changèrent d'affectation pour passer en zone de terrains à bâtir. La courbe de la population se modifia rapidement et, à fin 1998, près de 4350 habitants peuplent le village. En 1797, le chroniqueur des Etrennes historiques écrivait: «L'on observe avec un certain intérêt qu'il reste dans Cortaillod des vestiges de bonté et de simplicité, plus sensibles que dans aucun autre lieu du pays. A l'ombre de la foi publique, l'on s'y est longtemps exempté des soins et des attentions domestiques dont on se fatigue autre part: l'usage par exemple, de tenir serrés sous la clef les denrées, les ustensiles de ménage, les outils de labourage, etc., n'y était guère connu que par ouï-dire; et il n'y a pas trente ans que de voisin à voisin, on n'y avait rien de fermé chez soi; le vin et les vases, les provisions de bouche et les buffets, le bétail et les granges, tout était ouvert, tout était soit pour l'emplette, soit pour le débit, soit pour le service ordinaire, à la disposition réciproque du voisin le plus à la portée d'en prendre soin.»

Aujourd'hui, toutes les portes ont des serrures, mais qui sait, la mentalité du XVIIIe siècle n'a peut-être pas changé? Car depuis toujours à Cortaillod, comme le dit le refrain: «... Si heureuse est la vie, que chacun nous l'envie, et j'aurais tout perdu, si pour m'en exiler, il fallait le quitter.»
Texte de Alain Jeanneret

Horaires d'ouverture

Lundi
08h30 à 12h00 - 14h00 à 18h00

Mardi
08h30 à 12h00 - 14h00 à 16h30

Mercredi
08h30 à 12h00 - Fermé*

Jeudi
08h30 à 12h00 - 14h00 à 16h30

Vendredi
07h30 à 12h00 - Fermé*

* Permanence téléphonique de 13h30 à 16h00

 

 

Administration communale
Chemin des Draizes 2
Case postale 64
2016 Cortaillod

Tél. +41 32 886 51 00
Fax.+41 32 886 51 09
 e-mail

CCP 20-1060-6